Prévention

 

Depuis maintenant 14 ans l’Embellie intervient dans les établissements scolaires et propose des interventions sur les violences faites aux adolescents.

Les jeunes ont aujourd’hui à  se situer parmi un ensemble de messages, d’attitudes et de modèles médiatiques et sociaux liés à  la sexualité souvent contradictoires, confus et parfois même violents.

C’est pour répondre aux nombreuses questions et problématiques qui en découlent en termes d’image de soi, de rapport à  l’autre, de relations entre garçons et filles qu’il est essentiel d’apporter aux jeunes des informations objectives et des connaissances susceptibles de les aider à mieux connaître et comprendre les dimensions de leur sexualité et de les intégrer positivement à  leur développement.

Intervention

 

Auprès des jeunes filles et garçons, l’objectif n’est pas d’aborder de front la problématique prostitutionnelle, mais bien de faciliter le dialogue autour des violences, des conduites sexuelles à  risques auxquelles ils/elles peuvent être exposé-e-s.

Il s’agit d’imaginer des stratégies d’évitement, d’élaborer des alternatives et des réponses possibles face à ces situations.

Nos contenus thématiques et supports pédagogiques se veulent variés (supports audio-visuels, outils pratiques) ajustables et adaptés aux demandes qui nous sont formulées et au public auquel ils sont destinés.

Les animations

 

La durée d’une animation est d’environ deux heures par classe, comprenant le visionnage du film , précédé et suivi  d’un débat conduit par la chargée de Prévention, en présence des adultes-relais de l’établissement scolaire à  même de reprendre ensuite ce qui a été soulevé durant l’animation.

En effet, pour optimiser véritablement la portée du programme, il est indispensable de construire en amont un partenariat avec les adultes volontaires pour participer à  l’action (Chefs d’établissement, Personnel médico-social, C.P.E., Enseignants).

La chargée de Prévention intervient 2 fois 2 heures dans chaque classe rencontrée au sein des différents établissements scolaires. Les 2 interventions sont espacées d’un intervalle minimum de 15 jours.

Les interventions sont gratuite pour les collèges dans la limite des disponibilités des intervenants.